marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

PROTECTION DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES – AMENDEMENT N°233

L’article 311-13 du code pénal, qui traite des immunités familiales faisant échec aux poursuites pour l’infraction de vol, dispose le vol commis au préjudice de son conjoint – sauf lorsque les époux sont séparés de corps ou autorisés à résider séparément – ne peut donner lieu à des poursuites pénales.

Toutefois, cet article prévoit une exception à cette immunité entre conjoints lorsque le vol porte « sur des objets ou des documents indispensables à la vie quotidienne de la victime, tels que des documents d’identité, relatifs au titre de séjour ou de résidence d’un étranger, ou des moyens de paiement ». 

Il parait nécessaire d’ajouter à cette liste les « moyens de télécommunication » – téléphone, ordinateur – qui sont sans aucun doute désormais essentiels à la vie quotidienne.

Le vol des moyens de communication d’une victime est souvent, dans un cadre conjugal, un moyen pour l’agresseur d’exercer son emprise sur elle, en la privant de contact à l’extérieur du couple.

suivez-nous

dernières actualités