marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

Question à Mme Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’insertion, sur le télétravail

En quelques semaines, la démocratie sociale a permis des avancées remarquables et prometteuses en matière de télétravail et de santé au travail. Ce climat serein avec les partenaires sociaux est un atout pour notre pays, dans la période singulière que nous traversons pour préparer la relance. Permettez-moi de saluer, au nom du groupe LREM, la méthode portée par le Premier ministre qui fait du dialogue social, le levier de la relance et le relais de la confiance.

Le télétravail est rentré brusquement et massivement, dans la vie de millions de salariés et d’entreprises…

Avec le recul, nous mesurons le potentiel de cette nouvelle organisation du travail et en même temps, ses limites, voire les risques qui en découlent.

L’accord national interprofessionnel du 26 novembre 2020 va permettre de poser les jalons de la négociation au niveau des entreprises et des branches afin de déployer le télétravail le plus efficacement possible.

Et pour être efficace, gardons bien en tête que partout en France, les espaces de « coworking » offrent des conditions de travail équivalente au bureau, même meilleures, tout en étant proche des lieux de résidence. Ces espaces sont adaptés à leur temps, aux circonstances et des consultants y sont disponibles pour accompagner les entreprises vers les nouvelles formes de travail.

S’agissant de la santé au travail, attente légitime des salariés et des chefs d’entreprise, les députés des 3 groupes majoritaires ont souhaité ardemment que les négociations avec les partenaires sociaux aboutissent et ont veillé à coconstruire une proposition de loi prochainement portée par nos collègues Carole GRANDJEAN et Charlotte PARMENTIER-LECOCQ.

L’accord national interprofessionnel du 10 décembre 2020 intervient donc dans un contexte, où l’importance des actions de santé au travail pour garantir la protection de la santé et assurer la continuité de la vie économique du pays est prégnante. Je pense à  la prévention et notamment de la désinsertion professionnelle et nous savons pouvoir compter sur nos réseaux à travers les territoires, comme les association de santé au travail.

Madame la ministre du travail, alors que nous commençons aujourd’hui une nouvelle étape du déconfinement, quelles sont les prochains engagements du Gouvernement sur les deux sujets-clés que sont le télétravail et la santé au travail ?

suivez-nous