marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

Podcast #52 – La production de fruits et légumes bio sous serres chauffées

Retrouvez la transcription complète du podcast ci-dessous.

Cette semaine, je fais suite au mail de Benoît DINNAT, animateur d’ADABio, Association pour le Développement de l’Agriculture Biologique en Savoie & Haute-Savoie, sur la question de la production de fruits et légumes bio sous serres chauffées.

Dans la perspective du prochain Comité National d’Agriculture Biologique, vous avez attiré mon attention sur le cahier des charges de l’agriculture biologique et plus particulièrement, sur la nécessité d’un arbitrage afin de définir un cadre clair à l’utilisation de chauffage sous abris, pour éviter toute production de fruits et légumes bio à contre-saison.

Vous proposez ainsi que le chauffage de serres soit autorisé en bio dans le cadre de la production de plants et de la mise hors-gel.

Permettez-moi de vous signaler que Sandrine LE FEUR, députée du Finistère, a sollicité dès la semaine dernière, Didier GUILLAUME, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur ce sujet, et que nous sommes une vingtaine de députés à avoir cosigné son courrier.

En plus d’une production sans pesticides, l’agriculture biologique est empreinte de valeurs sociales fortes et d’un profond respect de l’environnement.

La saisonnalité de notre alimentation est au cœur des prérogatives du bio et nous sommes de plus en plus nombreux à nous interroger sur notre alimentation. Nous aspirons à plus de respect de l’environnement, de la biodiversité, dans notre assiette et nous tournons vers les circuits courts et les produits de saison. Or, la culture sous serres chauffées est à contre-saison.

Il nous semble donc impératif d’encadrer les processus de chauffage des serres de contre saison dont les conséquences environnementales néfastes, ont été prouvées par l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie, plus connu sous son acronyme ADEME.

Cette pratique, certes très répandue chez nos voisins européens, discrédite les valeurs véhiculées par l’agriculture biologique en matière de respect des cycles naturels de production.

Initialement prévue le 3 avril, le Comité National d’Agriculture Biologique est finalement reporté en juillet. Sachez qu’avec mes collègues, nous restons très attentifs à la promotion de l’agriculture biologique française pour une alimentation plus saine, diversifiée, durable, respectueuse de nos terroirs et de celles et ceux qui les façonnent.

suivez-nous

dernières actualités