marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

Visite de la Maison d’arrêt de Bonneville

Dans le cadre de la 2e vidéo de Chablais Backstage, qui portera sur les violences conjugales, Marion LENNE s’est rendue à la maison d’arrêt de Bonneville. L’objectif était de connaître les mesures prises pour les auteurs de violences.

Différents points ont été évoqués:

  • Beaucoup de personnes condamnées mais pas forcément incarcérées. Le Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation (SPIP) effectue un suivi, en milieu ouvert et fermé. Il propose des entretiens individuels avec les détenus, dans l’objectif de responsabiliser les auteurs, à travers un travail d’introspection et d’identification du pourquoi du passage à l’acte. Le but étant d’éviter les récidives.
  • Leurs pratiques évoluent, par exemple en apprenant aux auteurs à utiliser des stratégies d’évitement.
  • Au niveau médical, il existe un Dispositif Soins Psychiques, non obligatoire: le détenu doit être consentant. Il est cependant nécessaire de traiter les autres maux, souvent associés à la violence (drogue, alcool..). La problématique reste le déni ou la minimisation des faits.


Aujourd’hui, il n’existe pas d’études sur la récidive. Quant aux victimes, elles restent très souvent dépendantes de leur bourreau.

On note de plus en plus de condamnation, car la parole est plus libérée et mieux prise en compte par la justice. Le Téléphone Grave Danger fonctionne bien dans la Région. Quant au DEPAR (bracelet anti-rapprochement), il serait une bonne première solution.

Enfin, beaucoup de violences envers les femmes chez les mineurs (8/9 incarcérés en moyenne à l’année à Bonneville)

suivez-nous

dernières actualités