marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

SYSTÈME DE SANTÉ – AMENDEMENT N°1744

Depuis les années 1990 en France, les étudiants infirmiers qui se destinent au secteur psychiatrique ne reçoivent plus aucune formation spécifique en lien avec la discipline choisie.

La mission flash sur le financement de la psychiatrie menée en janvier 2019 a permis d’établir la nécessité que les étudiants infirmiers qui se destinent au champs de la santé mentale et de la psychiatre puissent bénéficier d’un accompagnement supplémentaire, gage d’assurance pour les futurs infirmiers mais également d’opérationnalité renforcée au moment de leur sortie de l’école.

Si à l’heure actuelle les personnels rencontrés évoquent, sur les trois années qui constituent la formation initiale d’infirmiers, un total de 80 heures théoriques et dix semaines de pratiques, cela ne semble pas suffisant et surtout éminemment variable selon les IFSI et les lieux de stage. A l’heure où une transformation profonde des parcours de soins est en perspective, il est du ressort de l’État d’investir dans la formation des infirmiers du secteur psychiatrique, pour garantir la qualité des soins.

Cet amendement propose donc la subordination de la délivrance du diplôme d’État d’infirmier du secteur psychiatrique, pour les étudiants en formation, au suivi d’un enseignement de spécialité psychiatrique, dont le contenu sera renforcé et partagé entre apprentissages théoriques et apprentissages pratiques.

Un décret fixera les modalités concrètes et le contenu de ce nouvel enseignement de spécialité psychiatrique.

suivez-nous

dernières actualités