marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

Question à M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur sur la situation des gens du voyage

Le 13 janvier 2018, 660 passagers se dirigent vers les domaines skiables, dont environ 120 sont issus de la communauté dite des gens du voyage aujourd’hui sédentarisés. Une quarantaine de fauteurs de troubles, d’humeur festive, donne au wagon-bar des allures de boîte de nuit. Cet événement à fort écho médiatique, attire, une fois de plus, l’attention sur les gens du voyage. À l’heure où la saison hivernale bat son plein et que les stations de ski se remplissent, la décision de la SNCF de dévier ce train du fait d’incivilités de certains voyageurs, a eu des conséquences sur l’image des stations, citées dans la presse, qui investissent fortement pour valoriser leur marque. La réactivité de tous les acteurs concernés lors de cet incident peut être saluée. Toutefois, alors que la grande majorité des gens du voyage se déclare prête à se soumettre aux règles de la République si leur mode de vie est reconnu, cette mobilisation des forces de l’ordre symbolise seulement la défense de l’ordre public. Alors que les schémas départementaux d’accueil et d’habitat des gens du voyage, institués par la loi Besson du 5 juillet 2000, sont en pleine révision pour la période 2019-2024 et dans la volonté d’assurer le bien-vivre ensemble tout en renforçant l’attractivité des territoires, elle l’interroge sur les nouvelles mesures à destination de cette communauté qui évolue, afin de la soutenir dans son mode de vie.

suivez-nous

dernières actualités