marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

plfss pour 2019 – AMENDEMENT N°406

Les femmes travaillant sous le statut indépendant ne sont pas toutes égales face à la maternité : taille de l’entreprise, statut social de la cheffe d’entreprise, secteur d’activité etc… autant de paramètres qui varient au cas par cas et n’offrent pas le même confort aux femmes pour aborder leur maternité.

Ainsi, certaines femmes travailleuses indépendantes sont amenées à consacrer une partie de leurs indemnités journalières aux appels de cotisations sociales pendant leur congé maternité, si bien qu’elles se retrouvent avec un reste à vivre très faible.

Cet amendement vise à permettre aux travailleuses indépendantes un report systématique des délais de paiement de leurs cotisations sociales, afin que les indemnités journalières soient véritablement un revenu de remplacement.

Amendement issu de la recommandation n°15 du rapport sur le congé maternité réalisé par Marie-Pierre Rixain pour le Gouvernement, il vise à permettre aux femmes travailleuses indépendantes, souvent confrontées à une diminution de leurs revenus durant leur période de congé maternité, de pouvoir étaler leurs obligations de paiement de leurs cotisations dans le temps, sans faire l’objet de majorations, et ce dès le début de leur congé maternité.

Plusieurs dispositifs déployés par l’ACOSS permettent déjà l’ajustement ou le report des cotisations dans des cas particuliers. Ils sont cependant très peu connus et utilisés des travailleuses indépendantes. Cet amendement leur permettrait d’obtenir systématiquement un délai de paiement, anticipant ainsi la diminution de revenus induite par un congé maternité, ainsi qu’un étalement des futures échéances dans le temps. Le paiement des cotisations serait suspendu, et reporté à l’issue du congé maternité, lorsque l’intéressée aura pu reprendre son activité et ainsi retrouver des revenus.

Les cotisations et les charges que doivent supporter les travailleuses indépendantes durant leur congé maternité sont l’un des principaux freins à l’obtention d’un repos maternel effectif et complet.

Cet amendement permettrait ainsi, en ajustant leurs obligations de paiements, d’alléger la pression financière qui pèse sur elles lors de leur congé maternité.

suivez-nous

dernières actualités