marion lenne

Députée de la 5ème circonscription de Haute-Savoie

LOI D’ORIENTATION DES MOBILITÉS – AMENDEMENT N°2957

Le transport maritime représentant 80 % des échanges mondiaux de marchandises, les ports maritimes constituent les principaux nœuds d’échanges mondiaux. Les 66 ports français de commerce maritimes ont traité en 2015 près de 350 millions de tonnes de fret et 32 millions de passagers. Les ports et grands ports maritimes français sont les portes d’entrées vers notre territoire et vers l’Europe. Plateformes logistiques, pôles industriels et touristiques nos ports sont des atouts économiques qui participent à la compétitive de notre pays.

Malheureusement, et comme souligné par un rapport de la Cour des Comptes de 2017, nos ports souffrent toujours d’une attractivité insuffisante, malgré les diverses réformes mises en œuvre depuis 2008 et la réforme des grands ports maritimes.

Dans ses recommandations la Cour des Comptes préconise notamment de mettre en place une desserte des ports à la hauteur des enjeux attendus en termes de trafics, soulignant que le fret ferroviaire « doit devenir une priorité » pour les acheminements à destination et en provenance des ports. La Cour relève, entres autres, que le fret ferroviaire était moins présent en 2014 qu’en 2006 (-16 %) et que le nombre de sillons ferroviaires réservés aux marchandises reste « encore trop faible comparé aux besoins, la priorité étant largement donnée au trafic passager ». Cet amendement propose donc de prendre la mesure des enjeux d’attractivités de nos ports, en prévoyant que la stratégie ferroviaire qui sera présentée, comporte les mesures nécessaires au renforcement de la desserte ferroviaire des ports, des grands ports maritimes et de leur hinterland.

suivez-nous

dernières actualités